Qu’est-ce qu’un conducteur sinistré ?

Responsable ou non, vous pouvez changer de profil en tant que conducteur aux yeux de ces assureurs. En devenant conducteurs sinistrés, beaucoup de personnes se sont retrouvées dans l’impasse face aux refus d’assurance de la part de nombreuses compagnies d’assurance à cause du nombre de sinistres. Ce qui amène souvent à creuser le sujet : qu’est-ce qu’un conducteur sinistré et a-t-il encore une chance pour être couvert en assurance auto ? Explications.

Conducteur sinistré : de qui s’agit-il ?

Le profil du conducteur sinistré fait référence aux personnes ayant commis un nombre important de sinistres responsables qui n’obtiennent plus de couverture auto de la part de certains assureurs. Ce type de profil souffre souvent d’un malus conséquent dans le cas où une compagnie veuille bien l’assurer. En effet, si le contrat d’assurance auto du conducteur n’est pas résilié, la prime qui lui est infligée est parfois dissuasive, car élevée. En tout cas, l’assureur est en plein droit d’agir ainsi envers un conducteur sinistré ou quand il veut se séparer de lui. A noter que c’est le coefficient de réduction/majoration ou CRM qui indique la « bonne » ou « mauvaise » conduite d’un assuré. Cela influe énormément sur la prime d’assurance auto que ce dernier devra s’acquitter.

Conducteur sinistré : les causes du malus

Dans la majorité des cas, les sinistres considérés dans le calculs d’un bonus-malus par les compagnies d’assurance sont ceux qui engagent la responsabilité, partielle ou totale, de l’assurer. Vol de son véhicule, catastrophe naturelle, incendies ou vandalisme, certains types de sinistres n’affectent donc pas le décompte du malus auto. Par ailleurs, tout sinistre responsable doit être déclaré auprès de l’assureur. Une fois informée, la compagnie appliquera une majoration du coefficient. Dès fois, il arrive que la responsabilité du sinistre soit partagée. Ce qui impactera à 50 % sur le décompte de majoration. Néanmoins, sachez qu’une couverture sous le profil de conducteur sinistré peut retrouver une forme d’assurance auto normale après deux ans consécutifs sans sinistre.

Conducteur sinistré : les formules possibles

Classé conducteur sinistré par votre assureur ? Ne perdez pas espoir. En effet, des solutions conçues pour votre profil existent étant donné que l’assurance auto, sous sa forme minimale, est obligatoire. Généralement, les formules standard sont également disponibles pour un conducteur sinistré, malussé ou résilié. Tiers simple, tiers plus ou tous risques, les compagnies d’assurance acceptant ces profils offrent mêmes garanties supplémentaires telles que l’assistance juridique ou la garantie du conducteur. Pour un choix optimal et adapté à votre budget, il est toujours recommandé de recourir aux comparateurs d’assurance. Ce qui doit prendre en compte les caractéristiques du véhicule à assurer (modèle de valeur et récent par exemple) pouvant faire fluctuer la prime. En fonction du nombre de sinistres et du bonus obtenu durant les trois dernières années, le montant de la cotisation peut également évoluer.

Les femmes paient elles plus cher d’assurance auto ?
Relevé d’information assurance auto : comment l’obtenir ?