Assurance auto jeune conducteur : pourquoi des prix aussi élevés ?

De nombreux jeunes sont tentés de rouler sans assurance auto en raison de son coût. Cependant, un conducteur non assuré doit être conscient qu’un accident responsable peut causer sa ruine. Ne pas s’assurer constitue également un délit passible d’une amende forfaitaire. Par rapport à un conducteur expérimenté, les assureurs voient souvent d’un mauvais œil un jeune conducteur. Même s’ils pensent choisir une assurance auto jeune conducteur pas cher, ces derniers s’exposent constamment à des primes élevées, jugés comme des sujets à risque.

Pourquoi une assurance est-elle chère pour un jeune conducteur ?

Qu’il s’agisse de dommages matériels comme corporels, les jeunes conducteurs, et plus précisément, les conducteurs novices présentent une sinistralité en moyenne trois fois supérieure à celle des experts en automobilistes. Les novices, par interprétation, peu expérimentée, sont conduits par un sentiment de surpuissance et de confiance qui les surexpose aux risques de la route. Donc, l’assurance auto jeune conducteur est chère parce que les conducteurs inexpérimentés battent tous les records de sinistres, vu qu’ils font la course en tête, dont toutes catégories confondues : vol, bris de glace, accrochages matériels, accidents graves…

Les genres d’accidents les plus fréquents chez les jeunes conducteurs

Certains conducteurs sous-estiment les risques de la somnolence et de la fatigue au volant. Plus de 17 heures d’éveil en continu équivalent à une conduite avec un taux d’alcoolémie de 0,5 g par 100 ml de sang, et la fatigue est la première cause de mortalité sur l’autoroute, donc, une véritable prise de risque. Nombreux sont les jeunes conducteurs à utiliser leur téléphone au volant alors que c’est la première source de distraction. La prise de stupéfiants et la conduite sous l’emprise d’alcool présentent des risques d’accident mortel. Mais encore, la vitesse excessive est la première cause de mortalité sur les routes. Les jeunes conducteurs sont donc principalement touchés par la mortalité routière.

Faire baisser la cotisation

À noter que la notion « jeune conducteur » ne concerne pas uniquement les conducteurs novices, mais aussi tout individu possédant un permis depuis + de 3 ans tandis qu’il n’a pas bénéficié d’une assurance au cours des 3 ans précédant le départ de son contrat nouveau. Autrement, il faut admettre qu’un jeune ayant fait de la conduite suivie a beaucoup moins d’accidents qu’un jeune qui a commencé dans la formation classique. Celui qui a choisi la conduite accompagnée pendant les premiers pas dans la conduite de voiture pourrait profiter d’une décote qui influencera le montant de sa cotisation quand il va souscrire une assurance auto jeune conductrice. Cela est dû particulièrement au plafonnement de la surprime.

Les femmes paient elles plus cher d’assurance auto ?
Relevé d’information assurance auto : comment l’obtenir ?